• Articles de Presse 2018/2019

    Engouement pour le tennis de table dominical

    Guillaume Rosaz et William Poncet, au premier plan, décrocheront bientôt leur diplôme d’arbitre régional.

    Le club de tennis de table connaît une véritable effervescence, le dimanche matin. Guillaume Rosaz et William Poncet, très investis dans le club, préparent leur diplôme d’arbitre régional.

    Depuis le début de saison, la section de tennis de table de l’Amicale laïque connaît une véritable effervescence dominicale. Plus de vingt personnes se retrouvent à la halle aux sports du Porzou, dès 9 h 30, afin de partager un moment de loisir.

    « Contrairement aux idées reçues, c’est un

     sport où l’on se dépense énormément. Parmi les adhérents qui se retrouvent ce jour-là, il est possible de rencontrer des joueurs expérimentés et des débutants », souligne Guillaume Rosaz, membre de la section depuis maintenant trois ans.

    «Dix heures hebdomadaires» - À 35 ans, le joueur de l’équipe senior évoluant en championnat de D5 considère le tennis de table comme un sport qui dépasse largement le cadre du sport complément. « J’y consacre près de dix heures hebdomadaires. Le jeudi, le samedi et le dimanche, sans compter les compétitions du vendredi », souligne un adhérent particulièrement investi dans la vie du club.

    Non content d’appartenir à la nouvelle équipe de D5, il s’est investi dans la préparation d’un diplôme d’animateur fédéral qu’il a brillamment obtenu. En octobre dernier, en compagnie de son partenaire de jeu, William Poncet, il a pris la route de Mûr-de-Bretagne afin de suivre la partie théorique destinée à lui permettre d’arbitrer les rencontres régionales. « La partie pratique d’arbitre régional sera validée à l’issue d’une série de trois matchs de championnat », précise Guillaume Rosaz. Son rôle d’animateur fédéral lui donne ainsi la possibilité de conseiller les adeptes du ping loisir en effectuant des démonstrations de service coupé ou en prodiguant quelques exercices de gainage musculaire et d’étirements.

    Au contact de la petite balle orange, les seniors trouvent de multiples satisfactions physiques dans la mesure où chaque geste s’impose comme un moyen assuré d’entretenir les articulations. « Tout un chacun peut nous rejoindre lors d’une ou deux séances d’essai. Un temps de découverte accessible aussi bien aux jeunes qu’aux seniors », déclare le futur arbitre.

    Pratique : le dimanche, de 9 h 30 à 12 h, à la halle aux sports du Porzou.

    Ouest France - Mercredi 21 Novembre 2018